Top Vin De France

Edition du 08/01/2019
 

Château MAZEYRES

Innovation

Château MAZEYRES


Un vignoble de 25,5 ha de vignes sur des parcelles morcelées qui apportent leur complexité et leur complémentarité. Sols de graves et de sables de la terrasse de Pomerol et sous-sols de graves ou de molasse riche en crasse de fer. L’encépagement a été repensé lors de l’achat récent d’une parcelle de 4 ha : 73% Merlot, 24,4% Cabernet franc et 2,6% Petit Verdot pour sa fraîcheur. Mazeyres est un magnifique manoir du XVIIIe siècle, entièrement restauré et parfaitement mis en valeur dans un bel écrin constitué d’arbres et de magnolias centenaires. Des fouilles ont permis d'exhumer de très belles poteries datant du IIIe siècle, vestiges de l’époque gallo-romaine et précieusement conservés au château. Quatrième génération de viticulteurs et négociants libournais, Alain Moueix dirige la propriété et apporte son expertise et son savoir-faire issus du terroir. Conscient de ce potentiel unique, dès 1992, il décide de mettre en valeur ce vignoble afin que celui-ci puisse révéler son authentique expression. Il opte, dans un premier temps, pour une viticulture raisonnée et met en place une gestion parcellaire pointilleuse afin de révéler la diversité et la complémentarité de ces différents terroirs. Enrichi de son expérience au sein du Château Fonroque (100% en biodynamie depuis 7 ans), Alain Moueix a pu constater des changements notables en matière d’interaction entre la plante, le sol, le sous-sol et l'environnement produisant ainsi un effet d'authenticité et de finesse dans l'expression du terroir au sein des vins produits. Alain Moueix a apporté à Mazeyres son expertise et surtout une ouverture d’esprit certaine. La conversion à la Biodynamie a débuté par quelques parcelles en 2011. En 2012, la totalité de la propriété a été convertie. Grâce à la Biodynamie, les vins ont, en plus de cette fraîcheur assez caractéristique, un côté aérien et une belle verticalité. La propriété est certifiée Bio depuis 2015.

   

Château MAZEYRES

Direction : Alain Moueix
56, avenue Georges-Pompidou
33500 Libourne
Téléphone : 05 57 51 00 48

Email : mazeyres@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château PLINCE


D’une superficie de 8,7 ha, le vignoble est d’un seul tenant et se situe sur un sol de sable foncé largement pourvu en “crasse de fer”, ce qui contribue à la richesse du vin (74% Merlot, 26% Cabernet franc). Après une cuvaison en cuves ciment équipées d’un système de thermorégulation, la vinification (sous le contrôle de M. Toutoundji, œnologue) se fait pendant quinze mois en barriques de chêne dont un tiers est renouvelé chaque année. Le vin qui se caractérise par son moelleux et sa souplesse est un vin “qui plaît beaucoup aux dames”. La production moyenne est d’environ 4000 caisses de bois de 12 bouteilles et la commercialisation se fait principalement par le négoce et par vente directe. Michel Moreau nous indique que le vignoble a été gelé à 40%, mais selon notre œnologue Stéphane Toutoundji, si la quantité est moindre, il n'en demeure pas moins que le 2017 sera de très bonne facture : matière, densité, fruité, concentration sont bien là, et ce Millésime sera intéressant à suivre. Les ventes en 2018 se portent vers les 2015 et 2016, l'année du siècle, quantitativement et qualitativement, et quelques 2010 et 2009. Son Pomerol 2015, élevé 12 mois en barriques, de couleur profonde, au nez de pruneau et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est un vin ample et structuré, d’une très belle persistance, de garde. Le 2014 développe un nez complexe de groseille et l’humus, ample et persistant en bouche, aux tanins harmonieux et riches, est très classique, de garde. Le 2013 est de belle robe soutenue et brillante, d’une très jolie concentration d’arômes (cassis, épices…), persistant et très bien équilibré. Le 2012, médaille d’Or au Concours Général Agricole, intense, épicé au nez, est velouté et structuré, de couleur profonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, un vin que l’on peut déboucher sur une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise ou un salmis de bécasse, par exemple. Très savoureux 2011, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), un vin très bien équilibré, de belle ampleur. Très beau 2010 , coloré et parfumé, volumineux et ample, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et d’épices, qui allie distinction et richesse, de garde comme le 2009, avec ces notes de violette et de fumé, aux tanins souples, un vin gras et de belle charpente, harmonieux. Le 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté. Le 2007, classique, est de robe sombre, avec une belle matière présente et savoureuse, au nez dominé par le cassis, le cuir et la truffe, de belle garde. Après une médaille d’Or au concours Agricole de Paris pour le millésime 2000, le Château Plince a obtenu cette même récompense pour le 2007. Superbe 2006, de robe pourpre, intense, aux tanins amples, à la fois riche et souple, très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, exhalant des notes sauvages et persistantes.

Scev Moreau

33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 68 77
Email : plince@aliceadsl.fr
Site personnel : www.chateauplince.fr

Château de POURCIEUX


Le Château appartient depuis son origine à la famille du Marquis d'Espagnet dont plusieurs membres occupèrent la charge de Conseiller au Parlement de Provence. Depuis 1986, Michel d'Espagnet perpétue la tradition familiale et assure les destinées du domaine, venant de planter 2 ha supplémentaires de Rolle. Le vignoble, d'une superficie actuelle de 28 ha, est composé de 5 cépages différents dont les trois principaux sont : Syrah à petits grains pour 47%, Grenache noir pour 33% et Cinsault pour 6%, puis les cépages secondaires, le Cabernet-Sauvignon et le Rolle. Vignoble cultivé et entretenu de façon traditionnelle, les vignes sont labourées 4 à 5 fois par an. La fumure est apportée après récolte. Elle se compose uniquement de matières organiques et en aucun cas d'engrais chimiques. Beau Côtes-de-Provence rouge 2015, qui développe une bouche charnue, un très joli vin de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais bien présents. Un vin de garde comme le montre ce remarquable 2011, riche en couleur comme en charpente, tout en finesse d’arômes (cerise noire, groseille, poivre), de robe intense, typé, tannique, associant structure et finesse.  Superbe cuvée Grand Millésime rouge 2003, 95% de Syrah d’une seule parcelle, âgée de plus de trente ans, complétée de Grenache et de Cabernet-Sauvignon, argilo-calcaire, caillouteux, exposé sud en coteau et restanques..., le tout donnant ce grand vin aux senteurs de sous-bois, d'épices et de mûre, capiteux, où s'harmonisent au palais des connotations de cassis, d’humus et de poivre, médaille d'Argent Paris 2006. Le Côtes-de-Provence rosé 2016, issu des Syrah, Grenache, Cinsault, Cabernet-Sauvignon et Vermentino, sol argilo-calcaire à cailloutis et grès argileux dont une partie est en coteaux, est un vin de belle teinte, tout en finesse, de bouche suave, aux notes de rose et d’abricot frais. Le Côtes-de-Provence blanc 2016, 100% Vermentino, aux notes de pêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, bien parfumé, tout en bouche, est à déboucher sur une raie à l'émincé de fenouil ou une baudroie à la tropézienne.

Michel d'Espagnet
1, rue de la Croix
83470 Pourcieux
Téléphone :04 94 59 78 90
Email : chateau@pourcieux.com
Site personnel : www.chateau-de-pourcieux.com

Château de Beaulon


Érigé en 1480 par la famille de Vinsons, le château entre en 1510 dans le patrimoine de la famille de Beaulon dont il a conservé le nom. C'est en 1965 que Christian Thomas acquiert le domaine et lui redonne sa vocation familiale; soucieux de la préservation du patrimoine, il demande la protection du château comme monument historique, qu'il obtient en 1987. Superbe Cognac Extra Rare, d’une grande complexité d’arômes (abricot sec, amande), avec une touche de café et d’épices douces, très séduisant, intense, d’une grande élégance au palais. Le Pineau des Charentes rouge Vieille Réserve Or 10 ans d’Âge est vraiment superbe, avec ces nuances de brioche chaude et d’orange amère, de bouche voluptueuse. Le Pineau des Charentes blanc Millésime 2000, 80% Sémillon et 20% Sauvignon blanc et gris, sent la cire d’abeille et les fruits confits et l’amande, et se prévoit avec des mets épicé.  Il y a aussi ce Pineau des Charentes rouge Vieille Réserve Ruby 10 ans d’Âge, 61% Cabernet-Sauvignon, 13% Cabernet franc et 26% Merlot, élevage en fûts de chêne du Limousin, marqué par les fruits rouges confiturés (pruneau, cerise noire), est gras et très savoureux, avec une persistance de moka.

Christian Thomas

17240 Saintt Dizant du Gua
Téléphone :05 46 49 96 13
Email : info@beaulon.fr
Site personnel : www.chateau-de-beaulon.com

CHAMPAGNE ETIENNE OUDART


Un village à quelques kilomètres d’Épernay, berceau de la maison Oudart depuis 1958. La passion du terroir a engagé depuis longtemps déjà, cette famille à préserver son vignoble en privilégiant le maintien d’une biodiversité, le choix de produits et de techniques naturels. Cette démarche de viticulture « raisonnée » est un véritable état d’esprit. Membre du réseau Magister, l'exploitation est engagée dans une démarche viticole durable et efficace : suppression totale de l'utilisation d'insecticide depuis 10 ans, tout simplement en maintenant l'équilibre entre certains parasites se faisant concurrence et se détruisant eux-mêmes. La recherche de qualité a amené cette exploitation à travailler ses vinifications dans une petite coopérative familiale, bénéficiant d’un outil de production moderne et performant, favorisant le parcellaire et donc le terroir. L’amour du champagne, perpétué de père en fils, permet aujourd’hui de proposer une gamme de champagnes matures, aux arômes atypiques révélés par le jeu des assemblages cépages / terroir. Le tout explique ce Champagne brut Référence, à parts égales de 33% Pinot noir, 33% Chardonnay et 33% de Pinot Meunier, médaille d'or au Concours International Gilbert & Gaillard 2017, à la mousse fine et légère, à dominante de fruits mûrs, très fruité, très équilibré, harmonieux en bouche, très persistant, idéal également à table. Le Chardonnay Millésimé, un pur Chardonnay, issu exclusivement de la récolte 2010, de belle robe or pâle, tout en fruits, très rond en bouche, tout en structure et parfums, au nez subtil, ample et charmeur. J’ai bien aimé aussi cet Extra-brut, assemblage de 40% de Pinot noir, 20% de Chardonnay et 40% de Pinot Meunier, avec un dosage extra-brut à 2 g, une cuvée distinguée, mêlant ampleur et fraîcheur, tout en finesse, au nez de fruits secs et de lis.

Jacques Oudart
La Manoir des Arômes - 15 rue de la Grange Jableb
51530 Brugny
Téléphone :03 26 59 98 01
Télécopie :03 26 59 92 27
Email : contact@champagne-oudart.com
Site : champagne-oudart
Site personnel : www.champagne-oudart.com


> Nos dégustations de la semaine

Vignobles DELPIT


Depuis 1974, c?est Jean-François et Carole Delpit (5e génération), qui dirigent cette exploitation de 17 ha sur les communes de Puisseguin et Saint-Philippe d?Aiguille.
Ils élèvent fort bien ce Castillon Côtes de Bordeaux Château La Chapelle Saint-Jean 2012, aux nuances délicates de fraise des bois, d?épices et d?humus, aux tanins très équilibrés et savoureux, très réussi et très abordable (7 €).
Le Puisseguin-Saint-Émilion Château La Grave Les Rochers 2009, vieilli 12 mois en fûts de chêne, est un vin puissant, de bouche ample, structurée, avec des tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre et de poivre, de garde (10 €), comme le 2006, alliant charpente et souplesse, où s?entremêlent en bouche des notes de petits fruits rouges cuits et de réglisse, un vin très harmonieux, équilibré, qui se goûte particulièrement bien aujourd?hui.

Jean-François et Carole Delpit
12, Le Sac
33350 Saint-Philippe-d'Aiguille
Tél. : 05 57 40 61 33 et 06 83 30 48 46
Email : vignoblesdelpit@gmail.com
www.vignoblesdelpit.com


Château La ROLIÈRE


Ce Domaine familial de 8 ha clos de murs, se situe sur un petit terroir, le Brézème. Le vignoble du Château de la Rolière, déjà renommé dans les années 1850, est replanté dès 1975 sur un coteau de 8 hectares, entièrement clos de murs. Propriété de la famille Marchal depuis 1976, il a contribué au renouveau du « Brézème ». Ce nom est réservé aux vins produits sur un coteau surplombant la Drôme.
Dans le guide avec ce CDR Brézème rouge 2016, de belle couleur grenat soutenu et intense, au nez caractéristique de fruits mûrs et de garrigue, une cuvée charpentée, riche et fondue à la fois, de très bonne garde,c?est un vin qu?il faut déboucher par exemple sur un gibier d?eau. Agréable CDR Brézème blanc 2017, floral, avec cette pointe de nervosité bien agréable, de bouche puissante, harmonieuse et persistante. Et le CDR Brézème rosé 2017, qui dévoile des nuances de fraise des bois, de bouche ronde.

Gérant : M. Accary
GFA du Domaine de la Rolière
26250 Livron-sur-Drôme
Tél. : 04 75 61 60 04
Email : contact@chateau-la-roliere.com
www.chateau-la-roliere.com


Château FAYAU


Depuis plus de 180 ans, le nom de Médeville traverse les générations de tradition vigneronne, et voit son domaine viticole s?étendre et se pérenniser. Sept générations plus tard, toujours passionnés, Jean et Marc Médeville dirigent l?exploitation.
Voilà un beau Cadillac Côtes de Bordeaux Jardin de Louisa 2015, 40% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, 30% Cabernet franc, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, d?une jolie finale, de très bonne garde, un vin de très jolie couleur grenat, charnu, d?excellente évolution. Le Château Fayau cuvée Jean Médeville 2016, de robe pourpre, de bouche puissante, avec des nuances très présentes de framboise, de sous-bois et d?épices, est généreux au palais, parfait avec des rognons de veau à la bordelaise ou une daube d'agneau.
Le Graves rouge Château du Mouret 2016, développe des tanins veloutés, mêlant distinction et richesse, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, tandis que cet autre Graves rouge Château Peyreblanque 2014, est de robe profonde d?un beau grenat, avec un nez opulent de fruits rouges (prune, cerise noire), d?un bel équilibre, charnu et classique du millésime, et se débouche avec une salade de pétoncles au gingembre ou une tranche de lieu aux herbes. Joli Graves blanc Château du Mouret 2016, plein de charme, un vin ample et vif, tout en fruité, avec ces connotations où s?entremêlent les fruits blancs mûrs et les fleurs fraîches. Il y a aussi le Bordeaux Supé́rieur Château Fayau 2016, de jolie robe intense, bien classique, ferme et fruité, épicé, de bonne bouche avec ses tanins mûrs.

Jean Médeville et Fils

33410 Cadillac
Tél. : 05 57 98 08 08
Email : medeville@medeville.com
www.medeville.com



> Les précédentes éditions

Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017

 



Guy LARMANDIER


CLERGEOT Père et Fils


Domaine de la CHAISE


Domaine Bel Avenir


Domaine David SAUTEREAU


Scea Roger PABIOT et ses Fils


BAUMANN-ZIRGEL


BRIXON-COQUILLARD


Domaine Guy BAUDIN et Fils


Château LALIS


Château des ROCHETTES


HAMM


Château Les GRAVES de LOIRAC


Domaines BUNAN


Château de VALOIS


Domaine de NOIRÉ


Château des MOINES


BADER MIMEUR


Domaine DENUZILLER


Alain THIÉNOT


Sébastien DAVIAUX


Clos des LAMBRAYS


Château GRAND-MAISON


Domaine de la GUILLOTERIE


Château LE DESTRIER


Yvon MOUSSY


Xavier LORIOT


PÉHU-GUIARDEL


Château LESTAGE-DARQUIER


Domaine PERALDI


Domaine des LAURIBERT


Château CROQUE MICHOTTE


Château BOUSCAUT


Pierre BOURÉE Fils


Domaine CHALET de GERMIGNAN



DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


CHATEAU DE LA BRUYERE


CLOS TRIMOULET


CHATEAU MONT REDON


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales